Plateforme CIMA

Hier, un important webinaire informatif a eu lieu le HAUT, Plateforme de Tirea ce qui suppose un environnement d'échange d'informations centralisé entre les assureurs et les courtiers d'assurance à travers la norme EIAC, fruit d'années de travail et d'investissements dans le secteur.

Notre PDG Higinio Iglesias, faisait partie de la table ronde avec d'autres entreprises technologiques du secteur, qui ont également participé au développement et maintenant à la mise en œuvre de la plateforme CIMA en médiation.

Voici quelques-unes des idées que notre PDG a développées dans son discours, où il a valorisé le projet:

«Le lancement de CIMA est un bon moment pour réfléchir à certains enjeux sectoriels et renforcer notre engagement face à ce défi de rendre la vie quotidienne des courtiers d'assurance plus efficace.

«Nous devons évaluer ce qui a été réalisé jusqu'à présent grâce aux efforts des courtiers, des assureurs, des sociétés de technologie et des entités de médiation, un effort qui nous a permis d'avancer dans les relations d'affaires basées sur l'efficacité et la productivité.

Passé présent et futur

Higinio Iglesias a rappelé la participation active d'ebroker dans les projets de connectivité sectorielle depuis les premières étapes de leur développement, valorisé positivement la situation actuelle du projet et la facilité du corridor et évoqué l'avenir de l'EIAC et de la plateforme CIMA:

«Déjà en décembre 2005, nous avons signé l'adhésion à SIAC, un projet mené par TIREA et auquel nous avons inscrit 48 de nos courtiers en assurance des usagers»

«En plus d'avoir la norme EIAC, nous avons maintenant un moyen efficace de l'exploiter à travers la plate-forme CIMA dans laquelle il y a des projets autour d'elle avec l'avenir à l'esprit, c'est pourquoi nous devons consolider et avancer avec plus d'assureurs, courtiers adhérents à la plate-forme et plus de services associés, évoluant vers une norme EIAC beaucoup plus standard. "

Sur les étapes de la mise en place de la CIMA des courtiers d'assurance, Higinio Iglesias a souligné:

«CIMA n'est pas un inconvénient, au contraire, la seule chose à faire est de déconnecter le service des assureurs et de se connecter à CIMA, l'important est que le courtier d'assurance n'ait pas à s'inquiéter car en tant qu'entreprises technologiques, nous devons prendre en prendre soin.

De notre point de vue en tant que technologie, les défis de CIMA sont écrits avec «F"Sur facilité pour le courtier d'assurance qui n'a pas à se soucier de sa mise en œuvre; "C"Sur Engagement d'un secteur travaillant ensemble, et «P"Sur Progreso et son avenir ».

Les défis du projet

Pour clôturer son discours, notre PDG a indiqué quels sont les enjeux du projet à relever pour l'avenir et qui entraîneront plus d'avantages pour les corridors intégrés dans cette plateforme:

  • Veiller à ce que la jouissance et l'utilisation des services basés sur la norme soient aussi transparentes que possible pour les courtiers qui utilisent la technologie.
  • Éliminer autant de barrières administratives et bureaucratiques que possible dans la mise en œuvre de services basés sur la norme.
  • Avoir une vision des politiques, des reçus et des réclamations avec une précision dans les détails pour offrir un meilleur service aux clients.
  • Faciliter la réception du portfolio et des suppléments en temps opportun.
  • Disposer de services mondiaux de multitarification qui favorisent la libre concurrence et la pluralité sur le marché.
  • Avoir une réelle bidirectionnalité dans le flux de travail quotidien des courtiers et des assureurs pour éviter les inefficacités et libérer des ressources administratives.
  • Apportez l'analyse des données à l'intérêt stratégique du courtier d'assurance grâce à la gestion des connaissances.